Mon Flux

Cas clinique

Mesures de protection

Mr X, 21 ans est amené par sa mère aux urgences pour propos délirants. En effet elle a remarqué un changement de comportement progressif depuis six semaines. Son fils tient des propos 'encore plus étranges que d'habitude'. Il dit que la police le poursuit, qu'elle veut 'le descendre', parce qu'il est 'trop fort pour eux'. Le patient a d'ailleurs un discours assez décousu: ' de toute facon il ne pourront pas m'avoir... Je suis trop malin... je sais tout... et puis il est là pour m'aider... Dieu sait bien que je suis son prophète... je vais tout vous punir pour vos crimes...' Le discours est entrecoupé de silences où le patient regarde fixement sur sa gauche, d'un air méfiant, vous demande 'faire sortir ce policier d'ici' à plusieurs reprises. Puis éclate d'un rire sonore avant de retomber dans le silence. De plus lorsque vous lui demandez si tout va bien récemment, le patient vous dis que oui, il n'ya rien de particulier, mis à part ces voix dans sa tête qui commentent tout ce qu'il fait. L'attitude calme et détachée du patient contraste avec son discours. Le patient n'a pas d'antécédent particulier, a consulté un psychiatre une seule fois il y a trois ans à la demande de sa mère, qui le trouvait trop isolé, préférant les activités solitaires et avait reçu plusieurs avertissements de la part de ses professeurs concernant la bizarrerie de son comportement. Les parents sont en instance de divorce depuis 6 mois. L'examen clinique et le bilan biologique de première intention sont sans particularité.

Màj : 26/02/2014