Mon Flux

Fiche de synthèse

ITEM n°145 - Infections naso-sinusiennes de l'adulte et de l'enfant.

Objectifs CNCI Connaître les différentes formes de sinusite et les explorations éventuellement nécessaires pour en étayer le diagnostic Connaître les arguments cliniques permettant de distinguer une sinusite maxillaire aiguë, d'une rhinite ou d'une rhinopharyngite Prescrire le traitement approprié, antibiotique et/ou symptomatique, à un patient présentant une sinusite maxillaire aiguë, une rhinite, une rhinopharyngite Diagnostiquer et connaître les complications et les principes du traitement d'une ethmoï dite aiguë du nourrisson et de l'enfant Recommandations RPC: Antibiothérapie par voie générale en pratique courante dans les infections respiratoires hautes de l'adulte et l'enfant - AFSSAPS 05 Synthèse: Prise en charge de la sinusite aiguë de l'adulte - AFSSAPS 11 Polycopié national: Infections naso­sinusiennesde l’enfant et de l’adulte Mots-clés A savoir Pneumocoque / haemophilus / M.C. Rhinoscopie: écoulement pus ostium Critères de sinusite AFSSAPS: ≥ 2/3 Sinusite sphénoïdale ou C° = TDM Désobstruction RP / AG / décongest. ABT seulement si critères à 48h +++ Augmentin® 1gx3 PO pendant 7-10J Greffe aspergillaire / cacosmie / chir. Polypose naso-sinusienne / Sd Widal Ethmoïdite: oedème palpébral + AEG Mydriase / exophtalmie / ophtalmoplégie TDM injectée / abcès intra-orbitaire ABT IV +/- orbitotomie de drainage Rhino-sinusite maxillaire: slt ≥ 3ans RS-M subaiguë: > 10J / sévère: > 39° RA: dite persistante si > 4J/S et > 4S Atopie / saisonnier / prurit / prick-test Anti-H1 / dégongestinnant / éviction SM: pas d’examen / pas d’ABT Cs de contrôle à +48h ou J10 Ethmoïdite = signes oculaires Rhinorrhée purulente ≠ ABT Eviction de l’allergène si atopie Consentement parental écrit

Màj : 29/07/2018
Questions isolées

Chirurgie digestive n°4 - Questions Isolées

Màj : 18/07/2016
Non fait
Questions isolées

ORL n°2 - Questions Isolées

Màj : 13/11/2015
Non fait
Questions isolées

Chirurgie digestive n°3 - Questions Isolées

Màj : 02/10/2015
Non fait
Questions isolées

Transversal n°5 - Questions Isolées

Màj : 18/07/2016
Non fait
Questions isolées

ECNI - OCTOBRE 2016 - 1 - Questions Isolées

Màj : 27/10/2016
Non fait
Questions isolées

ECNI - AVRIL 2017 - 2 - Questions Isolées

Màj : 30/04/2017
Non fait
Dossier progressif

Des douleurs abdominales

Monsieur M, âgé de 63 ans, pesant 62 kg pour 1,74 m, est adressé au SAU par son médecin traitant pour un tableau d'installation progressive associant un arrêt des matières et des gaz depuis une semaine, des douleurs abdominales apparues secondairement, ainsi que des vomissements alimentaires depuis 24 heures.  Le patient rapporte par ailleurs des selles noirâtres et nauséabondes au cours des dernières semaines et une constipation depuis quelques mois. Il a perdu 7 kg depuis 1 mois et n'a plus d'appétit. Il ne sort quasiment plus de chez lui alors qu'il vit au rez-de-chaussée de son immeuble. Il vit seul chez lui mais sa fille lui rend visite chaque semaine. Des aides à domicile ont été mises en place à l'occasion d'une hospitalisation il y a 3 mois pour une embolie pulmonaire sans facteur de risque majeur retrouvé. Un traitement quotidien par Fluindione 20 mg/j avait été instauré. Dans ses antécédents, on note également un tabagisme à 50 paquet-années, une AOMI au stade de la claudication intermittente pour laquelle son traitement comprend Enalapril 5 mg, Amlodipine 5 mg, Acétylsalicylate de lysine 75 mg/j, ainsi qu'une appendicectomie dans l'adolescence. A l'examen physique, on retrouve : une pression artérielle à 80/50 mmHg, une fréquence cardiaque à 118/min, une température à 37,6°C, une SpO2 à 98 % en air ambiant. On note une déshydratation intense. Le patient présente une distension abdominale importante sans défense avec des bruits hydroaériques importants à l'auscultation. Les conjonctives sont pâles. Les orifices herniaires sont libres. Il présente une cicatrice d'appendicectomie sans signe d'éventration. Le toucher rectal est normal. L'ECG réalisé est normal en dehors d'une tachycardie sinusale. La biologie initiale montre : Hb à 7,8 g/dL, VGM à 71 µ, 12,000 GB/mm3 (8500 PNN/mm3),  410000 plaquettes/mm3, CRP à 110 mg/L, natrémie à 148 mmol/L, kaliémie à 3,6 mmol/L, bicarbonates à 30 mmol/L, créatininémie à 130 µmol/L, urée à 14 mmol/L, ferritinémie à 11 ng/mL, INR à 2,8, lactates artériels à 3,4 mmol/L, bilan hépatique normal.

Màj : 18/08/2015
Non fait
Cas clinique

Des troubles digestifs chez une jeune femme

Mlle T, 25 ans, étudiante, vient consulter son médecin traitant pour des troubles digestifs qui vont et viennent depuis 6 mois mais qui se sont aggravés ces 2 dernières semaines. Elle décrit des douleurs abdominales intenses paroxystiques, associées à un ballonnement abdominal. Ces symptômes disparaissent brutalement avec des bruits hydroaériques suivi d’une débâcle diarrhéique. Elle signale également une diarrhée chronique de type glairo sanglante avec 4 à 5 selles molles par jour, qui la fatigue beaucoup. Elle vous raconte qu’elle n’arrive presque plus à monter les 5 étages de son immeuble tant elle est essoufflée et épuisée. Cela l’embête particulièrement en ce moment parcequ’elle a prévu de retourner en afrique la semaine prochaine, elle qui aime tant voyager. Dans ses antécédents personnels on retient une entorse de cheville il y a 15 jours pour laquelle elle s’est automédiquée par AINS, une tuberculose pulmonaire au retour d’un de ses voyages en afrique et un tabagisme actif à 10 paquets années. Elle n’a pas d’antécédents familiaux particuliers. Ses constantes sont les suivantes : PA : 11/8, FC : 70, FR : 20, t° : 38, 6 °C Son poids est de 47 kilos pour 1m63. Elle vous dit qu’elle a toujours été menue mais qu’elle pense avoir perdu trois ou quatre kilos ces derniers temps. A l’examen physique son abdomen est souple et indolore. Vous constatez les lésions cutanées présentés sur la photographie ci jointe.

Màj : 26/02/2014
Questions isolées

Oncologie n°2 - Questions Isolées

Màj : 02/10/2015
Non fait