Item 182 - Hypersensibilités et allergies chez l'enfant et l'adulte : aspects physiopathologiques, épidémiologiques, diagnostiques et principes de traitement.

Signaler

Mises à jour

15/09/2017

corrections mineures ( thérapeutique / Patch tests / pricks tests )

12/03/2017

Corrections de coquilles ; Ajout précisions dans "immunothérapie spécifique" ; Ajout mots-clés en rapport avec contenu de la fiche

Résumé

Objectifs CNCI
  • Expliquer la physiopathologie de la réaction d'hypersensibilité : allergique et non allergique.
  • Expliquer l'épidémiologie, les facteurs favorisants et l'évolution des principales hypersensibilités de l'enfant et de l'adulte : alimentaire, respiratoire, cutanée et médicamenteuse.
  • Expliquer les principales manifestations cliniques et biologiques et argumenter les démarches diagnostiques.
  • Argumenter les principes des traitements et du suivi au long cours d'un sujet hypersensible en tenant compte des aspects psychologiques.
Recommandations
Mots-clés À savoir
  • Pneumallergènes / Trophallergènes
  • Atopie/Anaphylaxie: HyperSe immédiate 1 (IgE)
  • Eczéma de contact: HyperSe retardée 4 (LT)
  • Prick tests (1)  / Patch tests (4)
  • Anti-H1 2nde génération
  • Immunothérapie spécifique
  • Facteur déclenchant
  • Classification Gell & Coombs
  • Anaphylaxie = adrénaline IM
  • Déclaration en MPI
  • Aménagement poste de travail

 

Généralités

Définitions

  • Hypersensibilité
    • Symptômes objectivement reproductibles
    • Provoqués par l’exposition :
      • à un stimulus précis
      • à une dose tolérée par des sujets normaux
  • Allergie
    • Réaction d’hypersensibilité de mécanisme immunologique
      • IgE-dépendant (type I)
      • Non IgE-dépendant (type II / III / IV)

Épidémiologie

  • Pathologie fréquente +++ : > 20% de la population
  • Manifestations cliniques :
    • Systémiques : œdème de Quincke, choc anaphylactique
    • Localisées : rhinite, sinusite, conjonctivite, asthme, spasme laryngé, diarrhée, urticaire, colite, rectite, angio-œdème, dermatite atopique...
  • Facteurs de risque : environnement, prédisposition génétique...

Physiopathologie

Classification des allergènes: 5 catégories

  • Pneumallergènes (inhalés) : pollens, acariens, phanères d'animaux
  • Trophallergènes (ingérés) : protéines de lait de vache (enfants), poisson, fruits de mer, cacahuètes, amandes, noix, etc.
  • Allergènes transcutanés
  • Allergènes médicamenteux
  • Allergènes professionnels

Classification de Gell et Coombs

  • Hypersensibilité de type I = immédiate
    • = hypersensibilité immédiate à médiation humorale (IgE) = atopie
    • Comprend:
      • Asthme atopique / rhinite allergique
      • Dermatite atopique / urticaire
      • Conjonctivite atopique
      • Allergie alimentaire (cacahuètes, amandes...)
      • Anaphylaxie
  • Hypersensibilité de type II = cytotoxique
    • = hypersensibilité médiée par les IgG ou les IgM
    • Comprend :
      • Rejet aigu de greffe (réaction GVH)
      • Vascularites : Wegener / MPA / Goodpasture
      • Myasthénie / syndrome de Lambert-Eaton
  • Hypersensibilité de type III = à complexes immuns
    • = hypersensibilité médiée par les PNN et complexes Ac-Ag
    • Comprend :
      • Pneumopathies d’hypersensibilité (PHS)
      • Vascularites de la cryoglobuline
  • Hypersensibilité de type IV = retardée
    • = hypersensibilité médiée par les lymphocytes T
    • Comprend :
      • Dermatite de contact
      • Certaines toxidermies (EMP / EPF / Sd de SJ / Sd de Lyell)

Mécanismes des hypersensibilités de type I et IV

  • Réaction d’hypersensibilité immédiate à médiation humorale (IgE) = atopie
    • Phase de sensibilisation (« contact préparant »)
      • = 1er contact avec l’Ag : les lymphocytes B synthétisent des IgE
      • → IgE se fixent par leurs récepteurs sur les PN basophiles et mastocytes tissulaires
    • Phase effectrice (« contact déclenchant »)
      • = 2nd contact avec l’Ag (maintenant allergène) → l'allergène est reconnu par les IgE qui se trouvent à la surface des mastocytes et des polynucléaires basophiles
      • Dégranulation des PNB/mastocytes = libération d’histamine (et PAF, LT, PG...) → bronchoconstriction / vasodilatation avec œdème et hypersécrétion muqueuse / extravasation, etc.
      • Traitement de cette phase : anti-histaminiques ++
  • Réaction d’hypersensibilité retardée à médiation cellulaire
    • Pénétration de l’allergène (haptène) = fixation sur c. de Langerhans
    • Phase de sensibilisation : activation des LT spécifiques
    • Phase d’expression : si réintroduction de l’allergène (ex: eczéma de contact)
S'abonner pour voir le reste
Créer un compte pour acceder gratuitement à cette fiche

Contenus liés

Détail de la dernière mise à jour

Date: 15/09/2017

corrections mineures ( thérapeutique / Patch tests / pricks tests )