Item 347 - Crise d'angoisse aiguë et attaque de panique.
Dernière mise à jour le 13/07/2019 par David Sulman
Fiche à jour

Signaler

Mises à jour

13/07/2019

Mise à jour selon référentiel de psychiatrie : - Situation clinique fréquente dans toutes les spécialités +++ de l'attaque de panique - Peut survenir en l'absence de toute pathologie psychiatrique sous-jacente - Ajout d'un paragraphe épidémiologie avec le terrain et les statistiques de prévalence - Signes cliniques complétés avec notamment respiratoire : blockpnée / hyperventilation cardio : oppression thoracique neurovégétatifs : érythème facial - Symptômes psychique cités comme des "pensées catastrophiques" avec ajout des définitions :de perte identité physique(désincarnatation) et psychique (désanimation) - Le raptus anxieux est rare++ - Remarque : diagnostic clinique uniquement - Les attaques de panique peuvent s'inscrire dans le cadre de l'évolution des troubles anxieux généralisés ou des états de stress post-traumatique. - Dans la prise en charge initiale, écarter tout élément anxiogène pour le patient. - Rassurer sur le fait que les symptomes sont réels mais non graves - Benzodiazepines disponibles et citées dans ce contexte : Alprazolam 0.25 à 0.5 mg per os à renouveler si besoin Lorazepam 1 à 2 mg per os à renouveler si besoin Diazépam 5 à 10 mg per os à renouveler si besoin - A distance : Prise en charge de la pathologie psychiatrique sous jacente

16/06/2016

MAJ selon CNER 2015 : corrections mineures

27/04/2016

Corrections mineures, notamment bilan complémentaire non systématique (ne pas surmédicaliser) : selon point d'appel clinique

10/03/2016

MAJ selon CNUP 1ère Ed.

Résumé

Objectifs CNCI
  • Diagnostiquer une crise d'angoisse aiguë et/ou une attaque de panique.
  • Identifier les caractéristiques d'urgence de la situation et planifier leur prise en charge pré-hospitalière et hospitalière (posologies).
Recommandations
Mots-clés A savoir
  • Anamnèse: < 10min / consience- s. psychiques / somatiques / comportementaux
  • ELIMINER UNE CAUSE ORGANIQUE+++
  • Isolement / réassurance / relaxation
  • Anxiolytique (BZD): si persistance
  • Au décours: MHD / psychothérapie
  • Risque suicidaire: raptus anxieux
  • Prise: médicament / toxique
  • Glycémie capillaire / ECG
  • Pas de BZD en prolongé

Généralités

Définition

  • Survenue brutale (< 10min) de symptômes physiques et psychiques d'anxiété, d'une durée limité.
  • Situation clinique fréquente dans toutes les spécialités +++

!! Remarque

  • Attaque de panique (DSM-V) = crise d’angoisse aiguë (CIM-10)
  • Pour les ECN, préférer le terme « attaque de panique » (plus moderne)
  • Peut survenir en l'absence de toute pathologie psychiatrique sous-jacente

Epidémiologie

  • Prévalence :→ 1 personne sur 20 fera une AP au cours de sa vie  / vie entière : 3 à 5%
  • Terrain : adulte jeune / sex ratio = 2F/1H

Étiologies

Attaque de panique isolée

  • Survenue d’une attaque chez un sujet sain sans aucun atcd psychiatrique
  • !! diagnostic d’élimination: toujours rechercher une étiologie sous-jacente (à savoir)

Attaque de panique secondaire

  • Prise toxique ou médicamenteuse
    • Médicaments: BZD / corticoïdes / lithium / lévothyrox, etc.
    • Toxiques: alcool ++ / LSD / cannabis / cocaïne / héroïne, etc.
    • Sevrage: alcool / tabac / opiacés / BZD, etc.
  • Pathologie psychiatrique
    • Trouble anxieux +++ : trouble panique / phobique / état de stress, etc.
    • Trouble psychotique: bouffée délirante aiguë (cf Agitation et délire aigus.) / décompensation
    • Trouble de l’humeur: sur EDM / sur accès maniaque, etc.
  • Pathologie organique
    • Cardiovasculaire: IDM (à savoir) / TdR / poussée hypertensive
    • Respiratoire: embolie pulmonaire / asthme aigu
    • Métabolique: hypoglycémie / thyréotoxicose / ISA / Cushing
    • Neurologique: épilepsie / migraine / AIT
S'abonner pour voir le reste

Contenus liés

Détail de la dernière mise à jour

Date: 13/07/2019

Mise à jour selon référentiel de psychiatrie : - Situation clinique fréquente dans toutes les spécialités +++ de l'attaque de panique - Peut survenir en l'absence de toute pathologie psychiatrique sous-jacente - Ajout d'un paragraphe épidémiologie avec le terrain et les statistiques de prévalence - Signes cliniques complétés avec notamment respiratoire : blockpnée / hyperventilation cardio : oppression thoracique neurovégétatifs : érythème facial - Symptômes psychique cités comme des "pensées catastrophiques" avec ajout des définitions :de perte identité physique(désincarnatation) et psychique (désanimation) - Le raptus anxieux est rare++ - Remarque : diagnostic clinique uniquement - Les attaques de panique peuvent s'inscrire dans le cadre de l'évolution des troubles anxieux généralisés ou des états de stress post-traumatique. - Dans la prise en charge initiale, écarter tout élément anxiogène pour le patient. - Rassurer sur le fait que les symptomes sont réels mais non graves - Benzodiazepines disponibles et citées dans ce contexte : Alprazolam 0.25 à 0.5 mg per os à renouveler si besoin Lorazepam 1 à 2 mg per os à renouveler si besoin Diazépam 5 à 10 mg per os à renouveler si besoin - A distance : Prise en charge de la pathologie psychiatrique sous jacente